Le Bénin doit avoir un pouvoir judiciaire indépendant pour mettre fin à l’impunité

Issued by Transparency International Secretariat



Transparency International, le mouvement mondial anti-corruption, a demandé des reformes du système judiciaire du Bénin pour le rendre plus indépendant et plus efficace. Cet appel a été lancé ce jour lors du lancement du rapport de l’évaluation du système national d’intégrité du Benin à Cotonou.   

Cette évaluation menée au début de l’année 2016 a révélé que le système national d’intégrité du Benin est faible dans son ensemble avec le pouvoir judiciaire identifié comme le plus faible des piliers évalués, parmi lesquels les institutions du secteur public et privé. 

Le projet ‘’Évaluation du SNI du Bénin’’ est financé par l’Union européenne (UE) dans le cadre de la coopération UE-Bénin the EU-Bénin qui prévoit un appui substantiel à la bonne gouvernance. A cette fin, la Délégation de l’Union européenne au Bénin et Transparency International ont signé un contrat pour la mise en œuvre du projet SNI.

‘’Le manque d’indépendance et de capacités du système de justice au Benin perpétue l’impunité pour les actes de corruption. Ceci a conduit au fil des années à l’érosion de la confiance entre les citoyens d’une part et les autorités et institutions publiques d’autre part,’’ a indiqué Samuel Kaninda, Coordonnateur régional: Afrique de l’ouest de Transparency International.

"Ce que les rédacteurs du rapport SNI nous disent, à travers ces différentes actions, c’est que le problème du Bénin aujourd’hui est moins la corruption elle-même que le phénomène de l’impunité : la lutte contre la corruption est vaine si elle ne débouche pas sur la mise en quarantaine des auteurs des malversations" a renchéri Martin Assogba, Directeur exécutif de l’ONG ALCRER, partenaire local de mise en œuvre du projet.

L’écart grandissant entre le cadre légal et la pratique institutionnelle réelle a été relevé comme une faiblesse majeure du système d’intégrité du Bénin.  La loi anti-corruption du pays adopté en 2011 souffre d’incohérences dans son application. De surcroit, le mandat très limitée de l’Autorité Nationale de Lutte contre la Corruption (ANLC) mis en place en 2013 constitue une entrave majeure à son efficacité.

“Le problème du Benin n’est pas l’absence de textes et d’institutions anticorruption. C’est plutôt l’application de ces textes et l’efficacité de ces institutions qui fait défaut. Une forte volonté politique au plus haut niveau de l’état est nécessaire pour combler cette écart’’ a indiqué Gustave Assah, Président de Social Watch Benin, contact national de Transparency International et partenaire de mise en œuvre du projet.

Il ressort du rapport que le manque d’une vision claire et une stratégie cohérente de la part du gouvernement est un obstacle  l’efficacité de la lutte contre la corruption.

Les principales recommandations formulees en direction du gouvernement beninois sont :

Note aux éditeurs: Pour plus d’informations sur la méthodologie du Système national d’intégrité, rendez-vous ici

Ce communiqué de presse a été mis à jour le 4 octobre pour inclure la mention qu’il fait partie d’un projet financé par l’Union européenne. 


For any press enquiries please contact

Samuel KANINDA
Courriel : .(JavaScript must be enabled to view this email address)
Tel : (+229) 62 83 19 14

Koami GOUTON
Courriel: .(JavaScript must be enabled to view this email address)
Tel : (+229) 97 98 21 83

Solicitude

Support Transparency International

الأبعاد الخطيرة للتعديلات الدستورية المقترحة في مصر

يتأهب نواب البرلمان المصري للمصادقة على سلسلة من التعديلات الدستورية، التي ستؤدي في حال تمريرها إلى ترسيخ مزيد من السلطة بيد الرئيس، وتنصيب الجيش مجددا كأعلى سلطة في البلاد.

The alarming message of Egypt’s constitutional amendments

Parliamentarians in Egypt look set to approve a series of constitutional amendments this week that, if passed, would consolidate power in the office of the president, while restoring the military as the ultimate authority in the country.

Восточная Европа и Центральная Азия: слабая система сдержек и противовесов

Индекс восприятия коррупции (ИВК) за этот год представляет печальную картину касательно мер по борьбе с коррупцией в Восточной Европе и Центральной Азии. За несколько лет в этом регионе был достигнут очень незначительный прогресс в борьбе с коррупцией.

الشرق الأوسط وشمال أفريقيا: انتشار الفساد في ظل ضعف المؤسسات وتراجع الحقوق السياسية

كشف مؤشر مدركات الفساد 2018 عن صورة قاتمة لواقع الشرق الأوسط وشمال أفريقيا حيث أن معظم بلدان المنطقة قد أخفقت في مكافحة الفساد على الرغم من أن قلة قليلة من البلدان قد أحرزت تقدما تدريجيا.

Afrique subsaharienne:Les régimes non démocratiques sapent les efforts de lutte contre la corruption

L’Indice de perception de la corruption (IPC) présente cette année un tableau bien sombre de l’Afrique : seuls 8 pays sur 49 obtiennent un score supérieur à 43 sur les 100 points que compte l’Indice. Malgré l’engagement pris par les dirigeants africains de faire de 2018 l’Année africaine de lutte contre la corruption, les avancées concrètes se font encore attendre.

Trouble at the top: why high-scoring countries aren’t corruption-free

For the third year running, the top seven countries in the Corruption Perceptions Index 2018 consist of the four Nordic nations – Denmark, Finland, Sweden and Norway – plus New Zealand, Singapore and Switzerland. Yet that doesn’t mean that these countries are corruption-free.

Americas: el debilitamiento de la democracia y el auge del populismo

Con una puntuación media de 44 sobre 100 durante tres años consecutivos en el Índice de Percepción de la Corrupción (IPC), las Américas continúa sin lograr avances significativos en la lucha contra la corrupción.

Why rather

Follow us on Why rather