L’éducation primaire publique coincée entre la mal gouvernance et un accès gratuit illusoire

Issued by Transparency International Cameroon



Le manque de transparence, l’absence de redevabilté, et le paiement des frais illégaux dans les écoles primaires publiques anéantissent tout effort d’amélioration de la qualité des services destinés aux écoles du Cameroun, selon une étude publiée ce jour par Transparency International Cameroon, organisme de lutte contre la corruption.

Selon cette étude, des déficits moyens et élevés de gouvernance se situent dans les relations entre les délégations départementales, les inspections d’arrondissement, les directeurs d’écoles, les enseignants, les ménages et les APEE, alors qu’une perception élevée de corruption est localisée dans les relations entre le MINEDUB, la délégation départementale, les inspections d’arrondissement, les enseignants, les ménages, les directeurs d’écoles et les acteurs externes.

« Le programme TISDA constitue une belle opportunité pour Transparency International Cameroon d’informer et sensibiliser aux questions de corruption dans le système éducatif ainsi qu’aux dommages qu’elle fait peser sur la collectivité », déclare Me Charles Nguini, Président de Transparency International Cameroon.

L’étude « Cartographie des déficits de transparence et d’intégrité dans l’éducation primaire au Cameroun » est le résultat des interviews menées auprès de plus de 1400 cibles parmi lesquelles les directeurs d’école, les enseignants, les membres des conseils d’écoles et des APEE, les élèves, les ménages, les inspecteurs d’arrondissement à l’éducation de base, les délégués départementaux et régionaux à l’éducation de base.

Les résultats de l’étude pointent un doigt accusateur sur la mal gouvernance du système. L’absence d’obligation de rendre compte, le manque de transparence et d’intégrité ont pour conséquence immédiate une mauvaise utilisation des fonds mis à la disposition des services déconcentrés, ce qui entraine une absence criarde d’infrastructures, et une éducation de piètre qualité. L’étude relève quelques points saillants :

Face à tous ces problèmes, l’étude propose des recommandations portant sur la promptitude, la complétude, la qualité, et l’adéquation du paquet minimum, la divulgation et le respect des textes régissant le secteur, la révision des textes portant modalité d’exécution du budget des établissements relatif aux dépenses sous-rubriques pour plus de lisibilité et la gestion rigoureuse de ces budgets.

Note: TISDA (Transparency and Intergrity in Service Delivery in Africa) est un programme de trois ans, mis en œuvre par sept pays africains dans les secteurs de l’eau (Kenya, Ghana, Sénégal), de la santé (Ouganda, Zambie), et de l’éducation (Cameroun et Afrique du Sud). Au Cameroun, le programme concerne trois régions (Centre, Sud, et Littoral), avec un total de 48 écoles. Les données ont été collectées entre le 21 mars et le 06 avril 2010.


For any press enquiries please contact

Gabriel Ngwé
Coordonateur du projet
Transparency International Cameroon
T: +237 22 20 60 22
M: +237 97494002

E: .(JavaScript must be enabled to view this email address)

Solicitude

Support Transparency International

La Justicia española debe investigar el lavado de imagen de Azerbaiyán en Europa

Tres políticos españoles —Pedro Agramunt, Agustín Conde Bajén y Jordi Xuclá— se encuentran entre los delegados ante la Asamblea Parlamentaria del Consejo de Europa (APCE) sobre los que pesan sospechas de haberse beneficiado con la maniobra del “Laundromat”.

International Anti-Corruption Day 2018: The power of people’s pressure

Across the world, Transparency International chapters work hard to help the public become involved and engaged in the fight against corruption.

Clean up Spain – Justice for Azerbaijan’s reputation laundering in Europe

In Azerbaijan, critical voices are routinely suppressed. Meanwhile in Europe, politicians suspected of helping whitewash Azerbaijan’s record on human rights enjoy impunity. Join our campaign to urge authorities in Spain to investigate.

Everything you need to know about the 18th International Anti-Corruption Conference (#18IACC)

The #18IACC will take place from 22-24 October in Copenhagen, Denmark under the theme Together for Development, Peace and Security: Now is the Time to Act. Get the latest info and updates here!

Risky business: Europe’s golden visa programmes

Are EU Member States accepting too much risk in their investor migration schemes?

Future Against Corruption Award 2018

TI is calling on young people across the globe to join the anti-corruption movement. People between the age of 18 and 35 are invited to submit a short video clip presenting their idea on new ways to fight corruption. Three finalists will be invited to Berlin during the International Anti-Corruption Day festivities to be awarded with the Future Against Corruption Award.

The Azerbaijani Laundromat one year on: has justice been served?

In September last year, a massive leak of bank records from 2012 to 2014 showed that the ruling elite of Azerbaijan ran a $3 billion slush fund and an international money laundering scheme. One year on, has enough been done to hold those involved to account?

Why rather

Follow us on Why rather